Peuples et nations

L'agriculture égyptienne: l'agriculture dans les anciens, nouveaux et moyens royaumes

L'agriculture égyptienne: l'agriculture dans les anciens, nouveaux et moyens royaumes

L'agriculture égyptienne était le fondement de l'ancienne civilisation, bien plus importante que les exploits symboliques tels que la construction de pyramides massives. L'une des raisons du succès de la civilisation égyptienne antique était le fait qu'elle était capable de cultiver le sol fertile autour du Nil et de produire sa propre nourriture et ses propres tissus. Le Nil est le plus long fleuve du monde. La source du fleuve se trouve au Burundi en Afrique centrale, il traverse ensuite le Soudan, l'Éthiopie et l'Égypte et se jette dans la mer Méditerranée.

Au début de l'été, la région montagneuse de l'Éthiopie connaît des périodes de fortes pluies de mousson qui augmentent le niveau d'eau du Nil, provoquant des inondations en Égypte entre juin et septembre. Les Égyptiens appellent cela l'inondation. En 1889, les travaux ont commencé sur un barrage pour empêcher l'inondation annuelle. Le premier barrage d'Assouan a été ouvert en 1902 mais il s'est avéré insuffisant et a dû être levé deux fois en 1907-1912 et 1929-1933. En 1960, les travaux ont commencé sur un deuxième barrage, le barrage d'Assouan qui, depuis son ouverture en 1970, a empêché de nouvelles inondations.

L'année agricole égyptienne

L'inondation (Akhet) de juin à septembre

Lorsque le Nil a été inondé, l'eau, la boue et le limon du fleuve ont été rejetés sur les rives du fleuve, créant une zone de croissance fertile. Pendant la période des inondations, les agriculteurs égyptiens ont passé du temps à réparer et à fabriquer des outils et à s'occuper des animaux. De nombreux agriculteurs ont également travaillé pour le pharaon pendant cette période, construisant des pyramides et des temples.

Croissance (Peret) d'octobre à février

Dès que l'inondation a commencé à reculer, les anciens Égyptiens ont labouré le sol prêt à être semé. Ils avaient des charrues à main ou plus grandes qui étaient tirées par des bœufs.

Les graines ont ensuite été semées dans le sol nouvellement labouré. Des chèvres et d'autres animaux ont ensuite marché dans les champs pour pousser les graines dans le sol.

Les cultures cultivées comprenaient le blé, l'orge, le lin, les oignons, les poireaux, l'ail, les haricots, la laitue, les lentilles, les choux, les radis, les navets, les raisins, les figues, les prunes et les melons.

Récolte (Shemu) de mars à mai

Le grain a été coupé à l'aide d'une faucille. Le grain coupé a ensuite été ligoté et emporté.

Le blé était transformé en pain, l'orge en bière et le lin en toile de lin.

Les roseaux de papyrus qui poussaient naturellement le long des rives du Nil étaient utilisés pour fabriquer des sandales, des bateaux, des paniers, des nattes et du papier.

Les fruits et légumes ont été récoltés à maturité.

Les bovins, les chèvres, les moutons, les porcs, les canards, les chèvres et les bœufs ont été élevés par les agriculteurs pour leur viande, leur lait, leurs peaux et aussi pour aider à l'agriculture égyptienne.

Cet article fait partie de notre plus grande sélection d'articles sur l'Égypte dans le monde antique. Pour en savoir plus, cliquez ici pour notre guide complet sur l'Égypte ancienne.