Podcasts sur l'histoire

GÉNÉRAL GEORGE LUCAS HARTSUFF, États-Unis - Histoire

GÉNÉRAL GEORGE LUCAS HARTSUFF, États-Unis - Histoire

STATISTIQUES VITALES
NÉE: 1830 à Tyr, New York.
DÉCÉDÉS: 1874 à New York, NY.
CAMPAGNES : Fort Pickens, Cedar Mountain, Second Bull Run, South Mountain, Antietam, Bermudes Hundred.
RANG LE PLUS ÉLEVÉ ATTEINT : Major général.
BIOGRAPHIE
George Lucas Hartsuff est né à Tyr, New York, le 28 mai 1830. Lui et sa famille ont déménagé dans le Michigan quand il avait 12 ans. Il est diplômé de West Point en 1852, a brièvement servi au Texas, puis a combattu dans la guerre des Séminoles, en dont il a reçu deux blessures graves. Il était instructeur à West Point jusqu'au début de la guerre de Sécession, lorsqu'il participa à une expédition secrète pour renforcer Fort Pickens, en Floride. En juillet 1861, il est nommé brigadier. Le chef d'état-major du général William S. Rosecrans, alors que Rosecrans commandait le département de Virginie-Occidentale. Le 15 avril 1862, Hartsuff est nommé général de brigade et placé à la tête d'une brigade dans le corps du major Irvin McDowell. Il a mené ses troupes aux batailles de Cedar Mountain, de Bull Run (deuxième) et de South Mountain, et a été grièvement blessé à Antietam. Promu major-général le 19 novembre 1862, il envoya le reste de la guerre faire des allers-retours entre le commandement en campagne et la cour martiale. Il a siégé à divers conseils et commissions, ses blessures le retenant du service de combat. Nommé commandant du XXIIIe corps en mai 1863, il abandonne plus tard le poste en raison de sa mauvaise santé. Il est finalement revenu au commandement sur le terrain en mars 1865, lorsqu'il a commandé les défenses de Bermuda Hundred dans le département de Virginie et de Caroline du Nord. En raison de ses antécédents de guerre, Hartsuff a été breveté brigadier et major général dans l'armée régulière et est resté en service après la fin de la guerre. Il a été transféré au département du Golfe en 1866 et a ensuite servi dans le cinquième district militaire et la division du Missouri. Il a pris sa retraite en 1871, à la suite de ses blessures de guerre. Hartsuff a contracté une pneumonie, en raison d'une cicatrice pulmonaire qu'il avait subie à la suite d'une blessure qu'il avait reçue pendant la guerre des Séminoles. Cela a conduit à sa mort le 16 mai 1874, à New York.

Histoire des 13e volontaires du Massachusetts

L'année allait être difficile. L'avancée tant attendue en Virginie a commencé avec de grands espoirs le 1 er mars 1862, lorsque l'armée du général Nathaniel Banks a traversé la rivière Potomac. Le 13e à l'avant-garde était les premières troupes de l'Union à Martinsburg et à Winchester, en Virginie. Ils se séparèrent bientôt de Banks et traversèrent les Blue Ridge Mountains jusqu'à Warrenton où leur nouveau commandant de brigade, le brigadier-général John J. Abercrombie plaça leur camp dans un marécage de fièvre lugubre. L'hôpital commença à se remplir d'hommes malades. Début mai, le général George Lucas Hartsuff a remplacé l'Abercrombie qui prenait sa retraite et a immédiatement déplacé le camp dans un bien meilleur endroit, en haut d'une colline venteuse à Catlett’s Station. Ainsi a commencé un sentiment mutuel d'affection et d'admiration entre le nouveau commandant de brigade et ses troupes qui dureraient toute une vie. Hartsuff était un disciplinaire et régnait sur les hommes fougueux du 13e. Le général Irvin McDowell était le commandant de la division et le commandant du corps. McDowell a considérablement réduit les chariots qui transportaient leurs fournitures. De grandes tentes Sibley ont été remplacées par des morceaux de toile appelés tentes-abris et les hommes ont effectué des exercices de marche avec des équipements complets, par un temps souvent proche de 100 ° F. Le général McDowell était considéré comme la racine de tous maux et est resté impopulaire.

McDowell prévoyait de lier sa force de 40 000 hommes, avec Gen’l. Les forces de George McClellan autour de Richmond, mais lorsque le général confédéré Stonewall Jackson s'est présenté dans la vallée de Shenandoah et a conduit le général. De retour de l'autre côté du Potomac, le président Lincoln a ordonné à McDowell de détourner une partie de ses forces vers la vallée pour protéger Washington d'une attaque potentielle et (espérons-le) d'aider à piéger Jackson. Cela s'est transformé en une campagne fatigante avec les hommes exposés à une semaine de fortes pluies constantes, peu de nourriture et pas de tentes d'abri. Puis le 6 juin, près de Front Royal, deux hommes du régiment, laissés sur place avec une dizaine d'autres deux jours plus tôt lorsqu'un pont a été emporté, se sont noyés en tentant de traverser la rivière Shenandoah gonflée dans une petite yole. Jackson a réussi à déjouer les manœuvres des troupes fédérales qui le poursuivaient à Cross Keys et à Port Republic. Il a finalement quitté la vallée le 17 juin lorsque Lee l'a rappelé à Richmond. La « 13e messe » qui se tenait en réserve au Front Royal est revenue à Manassas le 17 juin. Le général John Pope prend le commandement de la nouvelle armée de Virginie le 26 juin.

Pope fit avancer sa petite armée jusqu'à la ligne de la rivière Rapidan en août. La bataille de Cedar Mountain s'ensuivit, le 9 août. Le 13e a écouté la bataille toute la journée non loin de là et s'est demandé quand ils seraient amenés à le soutenir. En début de soirée, ils arrivèrent sur le champ de bataille. L'ennemi a commencé à les bombarder. Ils changèrent de position et regardèrent derrière une colline alors que les batteries de l'Union échangeaient des tirs avec l'ennemi, faisant finalement taire l'artillerie confédérée. Le lendemain, les troupes confédérées s'éclipsèrent.

Le général Lee a amené ses forces à l'ouest de Richmond pour renforcer Jackson dans l'espoir de détruire l'armée de Pope, désormais en infériorité numérique et en position précaire entre deux rivières, le Rapidan et le Rappahannock. Lorsque Pope apprit l'existence des renforts confédérés, il battit précipitamment en retraite au nord du Rappahannock, le 19 août. Lee a suivi et les deux armées se sont affrontées le long de la rivière pendant plusieurs jours. Les 25 et 26 août, tandis que le général James Longstreet détournait l'attention de Pope avec plusieurs feintes le long du Rhappahannock, Stonewall Jackson (encore Jackson) utilisant les Blue Ridge Mountains comme écran, a encerclé le flanc droit de Pope et s'est présenté à l'arrière. , limogeant le siège de Pope & en capturant ses lignes d'approvisionnement à Manassas Junction. Le 27 août, Pope a ramené son armée désorganisée vers Manassas dans l'espoir de prendre Jackson, mais des bévues flagrantes et le fait de ne pas reconnaître les rapports de mouvements ennemis ont abouti à la déroute de son armée au 2e Bull Run le 30 août. Ce jour-là, Gen’l. James Longstreet a fait une attaque radicale sur le faible flanc gauche de Pope à Chinn Ridge.

Des renforts ont été précipités à Chinn Ridge pour renforcer les petites troupes qui essayaient de repousser les vagues de gris confédéré. La « 13e messe » faisait partie de ceux qui ont été envoyés. Le soldat John B. Noyes, Co. B, a deviné qu'environ 500 hommes sur 580 sont entrés dans le combat, le reste se faufilant, se dérobant et faisant tout pour éviter la bataille. Ils se sont battus (dans une ligne confuse et confuse) environ 20 minutes flanquées de trois côtés. Trente-huit hommes du régiment ont été tués, beaucoup ont été capturés. Ceux qui se sont enfuis se sont retrouvés en ligne de bataille à Chantilly deux jours plus tard, le 1er septembre. Le fiasco s'est terminé avec la démission du général Pope et la relève du général McDowell. Le général Joseph Hooker prend le commandement de leur division puis du corps d'armée, remontant ainsi le moral.

Deux semaines et demie plus tard à Antietam, le 13e a fait une vaillante position au champ de maïs Miller tôt le matin du 17 septembre. Le lieutenant Charles Barnard Fox de la compagnie K, a soigneusement établi la liste des tués et des blessés. En partie protégé par les bois de l'est, les pertes du régiment étaient un peu plus légères que celles des autres membres de leur brigade, mais toujours élevées à 45%. Ils emmenèrent 301 hommes dans le combat et en firent sortir 165. La bataille de Fredericksburg était toujours à venir, mais là, agissant comme tirailleurs pour la division Grand Left de l'armée du général Burnside, les pertes du régiment étaient remarquablement légères dans cette bataille sanglante. . Ils ont perdu 4 hommes tués. L'année s'est terminée dans un camp d'hiver à Falmouth, en Virginie. Les hommes ont froid et sont démoralisés.

Camp d'hiver à Williamsport, Maryland, du 1er janvier au 1er mars

Les sociétés A, B, E et H sont détachées à Hancock, Maryland. Jusqu'au 2 janvier.

1 er janvier - Williamsport Co. K a son premier défilé. Célébrations du jour de l'an pour certains des détachés à Hancock.

2 janvier - Co. K a son premier exercice depuis Fort Independence. Les sociétés A, B, E et H prennent des bateaux-canaux de Hancock à Williamsport et arrivent à 21 h. Ils restent en ville et arrivent au camp le lendemain matin.

4 janvier - Le général Stonewall Jackson attaque Hancock (comme action d'arrière-garde pour sa campagne Romney). Les confédérés chassent le 39th Illinois de Bath, en Virginie, jusqu'à Hancock. Aucune troupe de la « 13e messe » n'est à Hancock en ce moment, mais un détachement y est ordonné en soutien.

Dimanche 5 janvier - Jackson bombarde Hancock. Les compagnies C, D, I & K reçoivent l'ordre d'y marcher depuis Williamsport, sous le commandement du lieutenant-colonel N. Walter Batchelder. Ils partent dans une tempête de neige cette nuit-là, arrivent à 2 heures du matin le lendemain matin et se présentent au général Frederick Lander.

6 janvier - Jackson décide d'abandonner son projet de prendre Hancock et se concentre sur Romney au sud-ouest.

10 janvier - Les sociétés C, D, I & K retournent à Williamsport depuis Hancock, Maryland, pour passer la nuit à Clear Spring. C'est une marche boueuse.

9 janvier – 10 th - Jackson prend Romney, W.Va.

16 janvier - Le Sous-Lieutenant Elliot C. Pierce est promu Premier-Lieutenant, sautant la ligne des dix Sous-Lieutenants. Il est l'ami du colonel Léonard et le favoritisme est suspecté par les officiers extérieurs au cercle du colonel. Pierce servira 3 ans et recevra une commission majeure avec le régt. avant de se rassembler. Il se révèle un officier compétent.

Du 17 au 22 janvier, temps pluvieux et orageux au camp.

27 janvier - Le capitaine Charles R. M. Pratt, Co. E, démissionne. John B. Noyes, un soldat formé à Harvard, écrit que le colonel Leonard, qui était absent, s'occupe des officiers de ces derniers temps.

31 janvier - Le Lieutenant-Lieutenant John G. Hovey est promu au grade de Capitaine, Compagnie E. Le Lieutenant-Lieutenant George N. Bush, Compagnie A, est promu au grade de Premier-Lieutenant.

Dimanche 2 février - L'aumônier Noah M. Gaylord prêche sur le fait que les hommes seront bientôt en service actif.

3 février - Une tempête de neige de style Nouvelle-Angleterre souffle à travers le camp toute la journée.

4 février - Le Glee Club '13th Mass' donne une deuxième représentation à Hagerstown au Lyceum Hall. Les interprètes sont Osgood W. Waite, ténor, Michael Dagney, alto, John Green, alto et, John White, basse. Le lieutenant Edwin Frost et le sergent. Walter H, Wentworth qui étaient membres du Glee Club.

6 février - Le lieutenant Perry D. Chamberlain, Co. H, démissionne. Les ordres de marche sont donnés à 16 heures. mais il n'y a pas de marche.

7 février - Défilé en soirée. Le sous-lieutenant William H. Cary est promu premier-lieutenant.

Dimanche 9 février - La compagnie D est de garde à Hagerstown en tant que garde, remplaçant une compagnie de la Maryland Home Guard, à partir de ce jour jusqu'au 27 février. L'aumônier Gaylord prêche sur les "Tentations d'un soldat". Après le service, le major Gould, de retour de Washington D.C., s'adresse aux hommes. Il dit que la « 13 e messe » est la première dans l'armée. Beaucoup d'hommes souffrent de rhumes sévères en ce moment.

10 février - Les non-coms de la Compagnie I organisent une danse au Globe Inn à Williamsport.

11 février - Un esclave en fuite arrive au camp. Sa femme s'est noyée lorsque leur bateau a chaviré en traversant la rivière Potomac.

12 février - Une répétition pour le "Grand Concert des Jeunes Dames" a lieu au domicile du Dr Weissel, résident de Williamsport.

13 février - Une deuxième répétition a lieu à l'église presbytérienne de Williamsport. La nouvelle du succès de Burnside en Caroline du Nord et de la prise de Fort Henry au Tennessee arrive. Il y a de la joie au camp Le major Gould ordonne 3 hourras.

14 février - Ce jour-là, les 'vieux rami', anciens marins parmi les rangs du régiment, sont transférés à la Marine et partent. Le soir a lieu le Grand Concert. Les interprètes incluent le '13th Mass' Band, qui a joué "Spanish Retreat" parmi d'autres airs. Le lieutenant Elliot Pierce a joué de la guitare et a chanté en accompagnant une Miss Laura Shoop Le caporal Russell, le caporal Robert Armstrong et John H. White étaient les principaux interprètes, des chansons comprenant " Mother Dear", "Moon Behind the Hill" & "The Sexton". Le concert a été suivi par le colonel Leonard, Adjt. David Bradlee, le capitaine Joe Cary, le lieutenant A.N. Sampson, et de nombreux citoyens éminents de Williamsport.

15 février - La 2e soirée de concerts.

17 février - La nouvelle de la capture de Fort Donelson est reçue.

20 février - Charles A. Holmes, 22 ans, (Co. G) meurt de maladie.

22 février - En l'honneur de l'anniversaire de Washington, une salve de 34 coups est donnée. Il y a un exercice de bataillon en ville.

Dimanche 23 février - Les services religieux ont lieu à 11 h.

24 février - Le régiment a l'ordre de marcher avec cinq jours de rations et deux cuisinés. Un violent coup de vent souffle à travers le camp. Les ordres sont ensuite annulés.

25 février - Le lieutenant A. N. Sampson, Co. B, mène 25 hommes en éclaireur de l'autre côté de la rivière. Quelques cavaliers rebelles sont repérés.

26 février - Edwin Rice écrit que le groupe a donné un concert dans l'église luthérienne au profit de la société locale ce soir. La 12 e fanfare de l'Indiana était également présente, ainsi que le glee club du régiment.

27 février - Le sergent-commissaire Melvin Smith est promu sous-lieutenant.

28 février - Un autre coup de vent violent souffle à travers le camp. Des ordres sont donnés pour être prêts à marcher le lendemain matin à 8 heures, avec des rations de 7 jours.

Avancez avec le Gen. Banks Corps en Virginie, du 1er au 17 mars

1 er mars - Le régiment traverse la rivière Potomac avec une partie de l'armée du major-général Banks. C'est le début de l'avancée tant attendue. Au crépuscule, le régiment parcourt 12 milles jusqu'à Martinsburg (aujourd'hui W. Va.) et arrive au centre de la ville vers minuit. Co. K arrive en premier et empile les armes. Quelques instants plus tard, il y a une certaine confusion dans les rangs alors que la compagnie A, qui a fait le tour de la ville et est entrée par le sud, ouvre le feu sur ce qu'elle pense être des troupes rebelles en retraite. C'est un coursier yankee. L'erreur est découverte avant que quelqu'un ne soit blessé. Cela incite les membres des compagnies de campagne (parfois ridiculisés par les garçons de Boston dans le 4e bataillon) à demander "Qui a pris Martinsburg ?" Réponse : "Cie A."

Dimanche 2 mars - La compagnie B fait le devoir de prévôt en ville avec quelques membres du 12 th Indiana.

3 mars - Exercice de bataillon dans la boue.

4 mars - George Dickey (Co. F) décède à Williamsport, Maryland.

5 mars - Leur brigade (Hamilton's) marche 10 milles jusqu'à Bunker Hill. Co. D reste derrière la garde du train de wagons.

6 mars - Gen'l. Banks visite la brigade.

7 mars - Un groupe d'hommes laissés à Williamsport est envoyé au régiment.

[Du 9 au 11 mars, les confédérés évacuent Centreville, Virginie, près de Washington, D.C. pour la station Rhappahannock.]

11 mars - Les troupes marchent sur 6 milles jusqu'au dépôt de Stephenson. L'assaut sur Winchester, en Virginie, est prévu pour le lendemain. Il y a un certain harcèlement de leur avance par la cavalerie du colonel confédéré Turner Ashby.

Occupation de Winchester, Virginie, du 12 au 20 mars

12 mars - La '13th Mass' est déployée en tirailleurs menant l'avance vers Winchester. Le colonel Ashby Turner leur tire son chapeau devant l'hôtel Taylor et s'éloigne alors qu'ils entrent dans la ville.

15 mars - Le lieutenant-colonel N. Walter Batchelder mène une reconnaissance en force jusqu'à Newtown, à 8 miles de là. Thomas Rathburn (Co. F) décède à Winchester, en Virginie. Thomas J. Little est promu sous-lieutenant (Co. C). Le sergent-major Thomas J. Little est promu sous-lieutenant.

Dimanche 16 mars - L'aumônier Noah M. Gaylord prêche depuis les marches du palais de justice aux citoyens de Winchester sur les "Maux de la sécession". La foule n'est pas impressionnée. Charles Stone (Co. D) décède.

18 mars - Les compagnies B & K restent en ville alors que le reste du régiment déménage son camp à 3 km. Ils sont rattachés à la brigade du général John Abercrombie. Horace Crocker (Co. I) meurt de fièvre à Centreville, en Virginie.

19 mars - Les compagnies B & K rejoignent le régiment au camp juste à l'extérieur de Winchester.

Marche entre Berryville et Aldie, du 21 au 25 mars

Du 21 au 25 mars, ils quittent Winchester et traversent les montagnes de Berryville à Aldie, mais reçoivent l'ordre de retourner à Berryville en prévision d'une attaque du général. Stonewall Jackson.

22 mars - Ils achètent des fournitures à Berryville, traversent la rivière Shenandoah sur un pont flottant et remontent la montagne jusqu'à Snicker's Gap et établissent un camp.

Dimanche 23 mars - Ils marchent vers Aldie et y passent la nuit. Ordre reçu de retourner à Berryville.

24 mars - Ils marchent 18 milles jusqu'à Snicker's Gap, où ils étaient le 22.

25 mars - Ils continuent à marcher vers l'ouest jusqu'à la rivière Shenandoah, la traversent, se dirigeant vers Berryville, mais un ordre du général Banks les renvoie en haut de la montagne vers Aldie à 15 heures. Ils dorment pour la troisième fois dans leur ancien terrain de camping à Snicker's Gap.

De mars à Warrenton Junction, du 26 mars au 2 avril

26 mars - Ils marchent vers Aldie et établissent un camp à Goose Creek. Le général Abercrombie leur ordonne de ne pas prendre de clôtures pour leurs feux. Le général place sa tente juste devant un grillage et monte la garde. Alors qu'il disparaît à l'intérieur, certains membres du 13e se précipitent et attrapent les rails de la clôture. Le général Abercrombie sort de sa tente et crie « Posez ces rails ! » à peu d'effet. Ils n'aiment pas le général Abercrombie et le surnomment « Tante Abby ».

27 mars - Ils effectuent une reconnaissance de 6 milles jusqu'à Middleburg avec le 16th Indiana. (12 km aller-retour).

28 mars - 18 mars jusqu'à Pleasant Valley.

29 mars - 7 miles jusqu'à Blackburn's Ford sous la pluie, en passant par Centerville où ils jettent un coup d'œil à quelques huttes de rebelles. Un homme compte 70 chevaux morts. Le champ, commentent-ils, ressemble à un cimetière.

Dimanche 30 mars - Ils bivouaquent sur le champ de bataille de Bull Run lors d'un orage.

31 mars - 5 milles de mars à Manassas. 45 nouvelles recrues les rejoignent. La distance totale parcourue ce mois-ci était de 142 milles.

1 er avril - Les nouvelles recrues sont affectées à leurs entreprises respectives. O. C. Livermore (Co. A) est promu sergent-major.

2 avril - Ils marchent 14 milles dans la boue jusqu'à Warrenton Junction. Certains essaient de marcher sur les voies ferrées. Patrick Cleary (Co. K) décède à Manassas. La compagnie A reste à Manassas Junction pour assurer la garde sous le commandement du lieutenant Neat, qui est nommé grand prévôt. La société A reste jusqu'au 17 avril.

Camp Misery, Warrenton Junction, Virginie, du 2 avril au 3 mai

Le général Abercrombie leur fait camper dans ce qu'on appelle un « marécage lugubre ». Ils gardent le Orange & Alexandria Railroad jusqu'au 18 mai.

Dimanche 6 avril - L'aumônier Gaylord prêche « Suivez le drapeau ».

10 avril - Le nom du camp est changé pour "Camp Starvation". L'eau est très mauvaise.

12 avril - James Dunn (Co. E) décède à Williamsport.

14 avril - Revue de brigade par le général. Abercrombie ('vieux crummy').

17 avril - La compagnie A est relevée de la garde à Manassas Junction et retourne au régiment.

23 avril - Des listes sont dressées d'hommes jugés trop fragiles pour continuer avec le régiment pour le dur service qui est bientôt attendu.

28 avril - 19 coups de feu sont tirés en l'honneur de la prise de la Nouvelle-Orléans. On s'attend à ce que la guerre soit courte.

29 avril - William W. Claflin de Marlboro, Mass., se joint au régiment en tant que chirurgien adjoint.

30 avril - Le sous-lieutenant Francis Jenks est démobilisé.

1 er mai - « Old Crummy » est relevé et le brigadier-général George Lucas Hartsuff prend le commandement de la brigade. Le nouveau général est un disciplinaire mais ils apprennent à l'aimer beaucoup. Il déplace immédiatement le camp dans un bien meilleur endroit sur une haute colline. L'assistant-chirurgien J. Theodore Heard est promu chirurgien de brigade.

Camp à Catlett's Station, du 4 au 12 mai

Le général Hartsuff déménage son campement dans un bel endroit à Catlett's Station. Une fois de plus, ils se remettent à décorer le camp comme ils l'ont fait à Darnestown.

5 mai - Les deux régiments de l'Indiana de leur brigade partent pour la maison.

9 mai - La fanfare de la '12e messe' rentre chez elle. en savoir plus sur le général Abercrombie.

10 mai - Ils rejoignent le corps d'armée du général Irvin McDowell.

De mars à Falmouth, en Virginie, du 12 mai au 5 juin

Ils se rendent à Falmouth, en Virginie, en route pour rejoindre l'armée du général McClellan près de Richmond. Ils ont hâte de se battre.

12 mai - Leurs pardessus sont rangés et envoyés à Boston. Marchez 6 milles sous le soleil brûlant jusqu'à Elk Run.

13 mai - Il fait 100° F. - ils marchent 18 milles jusqu'à Falmouth. Il existe des cas d'insolation.

14 mai - mars 8 miles jusqu'au quartier général sous la pluie.

16 mai - La 11 e PA rejoint la brigade.

17 mai - Déménagement du camp. Le major-général Edward O. C. Ord prend le commandement de leur division.

Dimanche 18 mai - Les services religieux de la brigade ont lieu. Co. D agit en tant que garde du corps du général Ord.

20 mai - Revue de corps de 40.000 hommes par Gen'l. McDowell. Les acclamations de McDowell s'arrêtent alors qu'il passe devant la file de la «13e messe», qui reste visiblement silencieuse.

21 mai - Le général McDowell programme un « exercice de marche » avec des équipements complets.

23 mai - Examen par le président Lincoln et le secrétaire à la guerre Stanton.

24 mai - Ils sont appelés à une marche sans raison apparente. Il commence à pleuvoir. Ils retournent au camp et découvrent que leurs tentes Sibley leur ont été retirées et remplacées par des tentes refuges ou des tentes pour chiens. Ils offrent peu de soulagement par rapport au temps ce jour-là, car les nouvelles petites tentes-abris sont trempées.

Déménagement par transports et train jusqu'à Front Royal, Virginie, du 25 au 31 mai

Dimanche 25 mai - À 16 h marcher 15 milles jusqu'à Acquia Creek et arriver à 1 h du matin. Premier sergent William B. Kimball, compagnie K, promu sous-lieutenant.

26 mai - Prenez le vapeur John Brooks jusqu'à Alexandria, en Virginie,

27 mai - À 3 heures du matin, marchez jusqu'à la gare ferroviaire d'Alexandrie et montez à bord des wagons de marchandises pour Manassas Junction.

29 mai - À 6 heures du matin, marchez jusqu'à Haymarket sur 12 milles pour arriver à 10 heures du matin. Ils montent à bord de voitures et sont transportés du côté ouest de Thoroughfare Gap où ils campent.

30 mai - À 5 heures du matin, passez devant Salem, en Virginie, 3 milles, pour un total de 15 milles. Il y a un violent orage dans l'après-midi.

31 mai - À 5 heures du matin, ils marchent 5 milles jusqu'au Piémont, où ils laissent derrière eux leurs équipements. Ils traversent à gué la rivière Shenandoah et continuent jusqu'à Front Royal, en Virginie (25 milles au total) et arrivent à 1 heure du matin. Il pleut toute la journée.

Opérations autour de Front Royal, du 1er au 16 juin

Dimanche 1 er juin - A midi, ils marchent sur 2 milles vers Strasbourg et s'arrêtent. Les généraux Shields et Ord passent et sont acclamés. Les acclamations s'arrêtent pour le général McDowell. L'historien régimentaire Charles Davis, Jr., écrit : « Il a dû ressentir cela très vivement. » La division du général Shields est en train de remonter la vallée de Shenandoah pour poursuivre Stonewall Jackson. La '13e messe' est tenue en réserve au Front Royal. Il pleut dans l'après-midi et dans la nuit.

2 juin - A midi, marchez 5 milles vers Strasbourg et bivouaquez. Il commence à pleuvoir. Les rations diminuent.

3 juin - Avancez de 2 milles à travers la fourche nord de la rivière Shenandoah et arrêtez-vous. Forte pluie la nuit.

4 juin - Ils forment rapidement une ligne le matin et remontent rapidement la rivière en crue. Ils traversent à peine lorsque le pont est balayé. Une douzaine de membres du régiment ne parviennent pas à traverser et se retrouvent bloqués sans rations de l'autre côté de la rivière. Ils continuent la marche vers Front Royal.

5 juin - L'équipement et les fournitures laissés à Piedmont le 31 mai arrivent au camp, complètement trempés. Quatre-vingt quatorze hommes sont malades à l'hôpital, 600 hommes sont de service.

6 juin - Une belle journée. Le sutler arrive au camp. Deux hommes, John F. Fuller (Co. B) et Charles B. Cushing (Co. C) membres des "pionniers" qui étaient bloqués sur l'île le 4 juin, se noient en essayant de traverser la rivière Shenandoah inondée dans un esquif .

Dimanche 8 juin - Le commandant de division, le général Ord, est relevé et remplacé par le brigadier-général James B. Ricketts.

10 juin - Forte pluie toute la journée.

12 juin - Compagnie I envoyée au Front Royal comme prévôté.

13 juin - Le régiment rapporte 600 hommes de service. (En baisse par rapport à l'effectif initial de 1 000 qui a quitté Boston).

17 juin - Ils quittent Front Royal ce jour-là, arrivant par chemin de fer à Manassas Junction cet après-midi-là, où ils campent près du champ de bataille de Bull Run.

Camp à Manassas Junction, du 17 juin au 4 juillet

La proximité du camp avec Washington permet aux amis et aux officiels de rendre visite aux soldats dans le camp pendant cette période. Des visites sont faites au célèbre champ de bataille de Bull Run.

26 juin - L'armée de Virginie, commandée par le major-général John Pope est créée.

28 juin - Lieutenant-Lieutenant Samuel Neat, Compagnie A, est promu Capitaine. Le Sous-Lieutenant A. N. Sampson, Compagnie B, est promu Premier-Lieutenant. Le sergent-major Oliver C. Livermore, compagnie C, promu sous-lieutenant.

4 juillet - Une célébration prévue est annulée par un ordre de marche à 8 heures du matin. Ils procèdent à 11 milles vers Warrenton.

Camp à Warrenton, en Virginie, du 5 au 21 juillet

5 juillet - Ils marchent sur 8 miles jusqu'à Warrenton, en Virginie, et campent dans un bel endroit. À l'heure actuelle, le médecin est en mesure de déclarer « aucun homme malade à l'hôpital ».

16 juillet - Premier anniversaire de leur enrôlement. Le général Banks leur rend visite et est accueilli avec enthousiasme. Ils espèrent retourner dans le corps du général Bank.

Camp à Waterloo, en Virginie, du 22 juillet au 4 août

22 juillet - mars jusqu'à Waterloo, Virginie, 10 milles et campement. Il pleut avant qu'ils n'arrivent, ce qui les met de plus en plus mal à l'aise de devoir quitter leur beau terrain de camping à Warrenton. Le premier lieutenant John W. Sanderson démissionne. Le sous-lieutenant Edwin R. Frost est démobilisé.

23 juillet - Le Sous-Lieutenant Charles F. Morse, (Département du Commissaire) est promu Premier-Lieutenant. Les sergents Oscar F. Morse, Co. H, Morton Tower, Co. B, Jacob A. Howe et David Whiston, Co. A, sont tous promus sous-lieutenants.

24 juillet - Le capitaine William H. Clarke, Co. H, est démobilisé.

25 juillet - Le camp a déménagé dans un meilleur endroit à Carter's Run. Le premier lieutenant William B. Bacon est démobilisé. Il rejoint un autre régiment en tant que capitaine et meurt à la bataille de Fredericksburg. L'ami du colonel Leonard, le premier-lieutenant Elliot C. Pierce, est promu capitaine, compagnie H. Le deuxième-lieutenant David L. Brown, Co. I, est promu premier-lieutenant.

26 juillet - Sous-lieutenant John H. Foley, Compagnie G, est promu sous-lieutenant.

30 janvier - Le capitaine Charles R. M. Pratt, Co. E, est démobilisé.

31 juillet - Inspection de la brigade par le major-général Pope. La mort de l'ancien président Martin Van Buren est annoncée, ce qui a amené un soldat né anglais dans les rangs à demander "Qui est Van Buren?" James L. Harriman, de Marboro, Mass., rejoint le régiment en tant que chirurgien adjoint.

Avance à Culpeper, Virginie, du 4 au 9 août

4 août - À 5 h 30, ils quittent leur camp agréable et sain à Waterloo et marchent 11 milles en direction de Culpeper.

5 août - mars 12 milles jusqu'au palais de justice de Culpeper et campement sur le site de la ville.

8 août - Ordre soudain reçu de marcher dans l'après-midi. Ils s'arrêtent près de Pony Mountain, à 4 milles de distance.

Bataille de Cedar Mountain, 9 août

9 août - Après avoir marché quelques milles au sud, ils s'arrêtent et se mettent sous les armes alors que la division générale Banks passe devant eux et s'engage avec Stonewall Jackson. Jusqu'à 16h ils ont entendu la bataille à venir et se sont demandé quand ils seraient envoyés en avant. Il faisait presque nuit lorsqu'ils arrivèrent sur le champ de bataille après la fin des combats. Les obus ennemis ont commencé à arriver et ils ont reçu l'ordre de changer de position. Le colonel Leonard ordonne au régiment de « remorquer les armes » avant de se déplacer afin que le clair de lune ne se reflète pas sur leurs baïonnettes. Ils font le mouvement indemne. D'autres régiments de la brigade ne parviennent pas à le faire et plusieurs hommes sont tués. Ils se mettent à couvert des obus ennemis derrière une crête et regardent leurs propres batteries riposter. La « 13e messe » est le seul régiment de la brigade à n'avoir subi aucune perte. Le lendemain, le colonel Leonard reçoit l'ordre devant le commandant de brigade incrédule, le général Hartsuff, d'expliquer cette anomalie dans son rapport. Le général Hartsuff est impressionné par la performance du colonel.

En savoir plus sur le général Pope et la bataille de Cedar Mountain.

Camp près de Mitchell's Station, Virginie, du 10 au 18 août

11 août - Ils marchent sur 7 milles jusqu'à la rivière Rapidan et établissent leur camp.

14 août - Le capitaine James A. Fox, Co. A, est démobilisé.

15 août - Le premier lieutenant Moses P. Palmer est finalement promu capitaine de la compagnie I. Palmer a aidé à organiser la compagnie et était le capitaine d'origine à Fort Independence, mais il a été rétrogradé lorsque l'État a nommé R. L. Schreiber pour commander la compagnie. Le capitaine Schreiber quitta le régiment à l'automne 1861 et rejoignit la First Maryland Cavalry. Il a finalement été expulsé du service pour fraude. Le premier lieutenant Palmer avait été capitaine par intérim depuis lors.

16 août - Sous-lieutenant Charles B. Fox, Compagnie K, est promu sous-lieutenant. Le sergent Calvin H. Carter, Co. F, bientôt blessé au 2e Bull Run est nommé sous-lieutenant. Il décline la commission et se retire du service en novembre.

Dimanche 17 août - mars 4 milles en aval de la rivière près de Mitchell's Station.

18 août - Un lot de nouvelles recrues arrive. A 23h le long roulement retentit et le régiment forme une ligne.

19 août - De minuit à 9 heures du matin, ils font la queue, sur la route, attendant que les wagons passent pour pouvoir sortir. Le général McDowell lui-même aide ardemment à essayer de dégager l'embouteillage des wagons.

Retraite à la gare de Rappahannock, du 19 au 23 août

19 août (suite) - Ils battent en retraite à la hâte sur 20 milles jusqu'à la station Rappahannock, suivis de près par l'ennemi. Le général Hartsuff les complimente sur leur travail acharné. Ils se mettent en sécurité du côté nord de la rivière Rappahannock vers 20 h 30.

20 août - Ils sont immédiatement renvoyés de l'autre côté de la rivière du côté sud pour occuper deux petites collines en face, les compagnies D & K jouant le rôle de tirailleurs. Le 11 e Pa., arrive bientôt comme leur relève. La batterie Co. F de Mathew, 1ère Pa., est également avec eux. Ils construisent des parapets pour se protéger.

21 août - Ils continuent le travail dans les tranchées pendant que la batterie rebelle tire des obus au-dessus de leurs têtes. Le général McDowell leur rend visite quotidiennement.

23 août - Les fortes pluies du 22 obligent le général McDowell à ordonner aux troupes de traverser la rivière Rappahannock du côté nord, au cas où le pont serait emporté. À 4 heures du matin, ils emballent leurs fringues. Dès qu'ils ont traversé un duel d'artillerie lourde a commencé. Une charge rebelle vers les collines qu'ils venaient d'évacuer fut repoussée. Dans l'après-midi, ils quittent la gare de Rappahannock et marchent vers Warrenton.

Retraite de la ligne de la rivière Rappahannock

Dimanche 24 août - Ils vont et viennent toute la journée entre deux routes qui menaient à Warrenton, jusqu'à la nuit où ils se sont déplacés à environ 3 miles au-delà de cette ville et ont tiré des rations et se sont arrêtés.

25 août - repos jusqu'à 17h puis marcha jusqu'à la route de Waterloo et entra dans le camp. Le général Hartsuff est envoyé à l'hôpital à cause de vieilles blessures reçues dans les guerres séminoles. Le colonel John W. Stiles du '9 th NY' (83 rd NY Vols) prend le commandement de la brigade.

26 août - À 7 heures du matin, ils retournent à l'endroit où ils ont quitté la nuit dernière, ont attendu une heure, puis sont retournés à la route de Waterloo et ont campé. La nuit, le général rebelle J.E.B. Stuart a fait un raid sur le quartier général du général Pope à Manassas Junction.

Aug. 27 th - In the afternoon they begin a slow tiresome march of only 8 miles on the Gainesville Road going into camp at 2:30 a.m.

Engagement at Thoroughfare Gap, August 28 th

Aug. 28 th - They resume their march toward Manassas but at Haymarket they are delayed, ordered to leave their knapsacks and proceed to Thoroughfare Gap. The brigade arrives there in the afternoon, moments after Longstreet’s Confederate Corps arrives from the other (west) side and gains the high ground. Skirmishing occurs until dark. Two men of Company E are killed Corporal Daniel R. Jackson, & private George Clark. Two others are wounded.

Second Battle of Bull Run, August 29 th - 30 th

Aug. 29 th - At 5 a.m. they march to Bristoe Station, 5 miles, and rest until 3 p.m. They resume the march to Manassas and hear the sounds of battle ahead of them.

Aug. 30 th - This is the first major engagement for the regiment. They are in reserve the first half of the day. In the afternoon they are lead into the maelstrom on Chinn ridge, on the left of the Union lines, where Longstreet’s Corps is making a sweeping attack around Gen'l. Pope's left flank. Surrounded on three sides, the fighting is as fierce as any that will be seen during the war. The fight is a delaying action which buys time for General Pope to move his army to the rear, preventing its annihilation. The 13th’s fight is brief, about 20 - 30 minutes. Thirty-eight men are killed. The Confederate’s overrun this position. Private John B. Noyes, Co. B, in a letter home to his father estimated 500 men of the 13th Mass went into the fight, another 80 or so, skulking in the rear of the lines.

Sunday, Aug. 31st - The regimental band is mustered out.

Engagement at Chantilly, Va., September 1 st

September 1 st - Move to Chantilly as a reserve, they stand in line of battle all night but aren't engaged. The falling rain helps to keep them awake.

Retreat and Camp around Washington D.C., September 2 nd - 10 th

Sept. 2 nd - They march to Hall's Hill about 5 miles from Washington and make camp on elevated ground from which they can see the Capitol. Major-General Pope asks to be relieved. Major-General George B. McClellan is placed in command of the fortifications of Washington and all the troops for the defense of the city.

Sept. 3 rd - The regiment remains at Hall's Hill. For the first time in 2 weeks they sleep in the same place two nights in a row.

Sept. 4 th - Their wagons, which they hadn't seen since August 18 th , arrive.

Sept. 5th - The Sutler arrives in camp and brightens spirits with quantities of canned foods and fruit.

Sept. 6 th - 7 th - At 8 p.m. they begin a long all night march without halts, through Washington and Georgetown and out on the Baltimore road. They halt at daylight, Sept. 7 th .

Sunday, Sept. 7 th - They halt at daylight, after the all night march, then resume at 9 a.m. proceeding another 5 miles, then camp. During the march Division Commander General James B. Ricketts announces General McDowell’s replacement by General Joseph Hooker. Cheers ring out despite the rain. Morale improves with the change in commanders.

Sept. 8 th - They are half way between Washington & Darnestown, the place they encamped a year earlier when their strength was 1,000 men.

Sept. 9 th - March 8 miles to Mechanicstown, Md.

Sept. 10 th - Another batch of recruits joins the regiment.

General McClellan’s Maryland Campaign

Sept. 11 th - At 9 a.m. they march in a slow tedious manner all day, 12 miles toward Frederick, Maryland.

Sept. 12 th - After inspection they continue 7 miles to Ridgeville, and camp.

Sept. 13 th - At 1 p.m. they march 12 miles toward Frederick.

Battle of South Mountain, September 14 th

Sunday, Sept. 14 th - At 5 a.m. they break camp and march all day with frequent uncertain halts, passing through Frederick and Middletown. At about 6 o’clock Hartsuff’s Brigade is placed in 2 nd line of battle, in the center of the line, and marched up the slope of South Mountain. Enemy bullets pass over their heads. The left of the line is more heavily engaged than the '13th Mass.' They lay on their arms all night.

Sept. 15 th - March at daylight with 2 companies thrown out front as skirmishers. Upon reaching the top of the mountain they can see the Rebel army retreating through Boonsboro. They pursue, through that town and on to Keedysville without overtaking them. Boonsboro and Keedysville were decorated with Union flags.

Battle of Antietam, September 16 th and 17 th

Sept. 16 th - At 3:30 p.m. they march across a bridge toward the village of Bakersville on the Hagerstown and Sharpsburg turnpike, turning to the left after crossing a country road, also leading to Sharpsburg, moving parallel to it nearly half a mile under a heavy artillery fire from the enemy. They zig-zag their way forward to evade the enemy artillery shells.

Sept. 17 th - They are up early the morning of the 17 th and are the second brigade to advance to the Miller Cornfield. General Hartsuff is wounded early during the advance while doing reconnaissance, so Colonel Coulter leads them into the fight, Major J. Parker Gould commands the 13th troops. They stand their ground under a heavy fire for over 30 minutes before retiring to the rear to replenish their ammunition. 301 men go into the fight, 165 come out, for a loss of 45%. 26 men are killed.

Camp at Sharpsburg, Maryland, September 18 th - October 26 th

On duty around Sharpsburg until October 26 th .

September 22 nd - President Lincoln announces the Preliminary Emancipation Proclamation. It will be signed into law, January 1 st , 1863.

September 29 th - General Hooker being wounded at Antietam, Major-General John F. Reynolds assumed command of the First Corps, Army of the Potomac.

October 8 th - Brigadier-General Nelson Taylor takes command of Hartsuff's Brigade.

Sunday, October 26 th - Break camp at 4 p.m. and march through Sharpsburg, across a bridge and toward Keedysville, where they turn right, and march up South Mountain and camp for the night.

March South to Rappahannock Station, October 27 th - November 8 th

Oct. 27 th - At 8 a.m. march through Crampton's Gap to Burkettsville, Md., and camp.

Oct. 28 th - March at 9 a.m. and march 6 miles to Berlin. The view is superb coming down the mountain side.

Oct. 29 th - Remain at Berlin.

Oct. 30 th - Cross the Potomac River on a pontoon bridge and march 7 miles south into Virginia in the afternoon.

Sunday, Nov. 1 st - Start at 7 a.m. and march 7 miles to Purcellville. The weather is pleasant.

Nov. 2 nd - Remain camped until about midnight when they turn out, load wagons, and form a line to march. But they don't go.

Nov. 3 rd - At 1 p.m. following the eastern slope of the Blue Ridge Mountains, they march 10 miles to Bloomfield, Va.

Nov. 4 th - They march 5 miles. First-Lieutenant A. N. Sampson, Co. B, is discharged.

Nov. 5 th - They march another 5 miles on a road obstructed by wagons, and camp near Middleburg, Va. Second-Lieutenant Melvin S. Smith, Commissary Dept., is promoted First-Lieutenant. Quartermaster-Sergeant Thomas R. Welles, promoted Second-Lieutenant.

Nov. 6 th - They march 14 miles toward Warrenton, Va. Chaplain Noah Gaylord returns to the regiment from Boston.

Nov. 7 th - Heavy snow storm. They march 11 miles camping near Warrenton, Va. At Night, Major-General Ambrose Burnside receives President Lincoln's letter offering him the command of the Army of the Potomac. Burnside reluctantly accepts. Burnside and the messenger proceeded to General McClellan's tent at Army Headquarters, reaching there about 11:30 at night and notify the General he has been relieved.

Nov. 8 th - At 4:30 p.m. the regiment marches 16 miles to Rappahannock Station, halting around midnight. A wrong turn causes them to re-trace their steps and adds 6 miles to the 10 mile distance.

Camp at Rappahannock Station, Nov. 9 th - Nov. 18 th

Sunday, Nov. 9 th - Snowed hard this day. At 6 a.m. they fall in and stand in line, tired and sleepy, in readiness to support cavalry which crossed the river on a scout. At 8 a.m. they march to the Rappahannock River to cover a bridge and a river ford. Then, they are sent out on picket for 24 hours, company K remaining to guard the ford.

Nov. 11 th - The order removing Gen. McClellan from command is officially announced. Major-General Ambrose Burnside takes his place.

Nov. 18 th - Still at Rappahannock Station, they leave, about 5 p.m. and march 7 miles in mud.

March to Fredericksburg, November 19 th - 23 rd

Nov. 19 th - They resume their march in the rain and mud and camp near Morrisville.

Nov. 20 th - Leave camp in the rain and march to Stafford Court House, 10 miles away. The roads are impassable due to the mud so they make their way through woods. The roundabout march makes the distance longer.

Nov. 21 st - Laid in camp all day.

Nov. 22 nd - Second-Lieutenant Walter H. Judson, Company C, is officially dismissed from the service. Judson has been ill a long time with heart disease.

Sunday, Nov. 23 rd - At 8 a.m. they leave Stafford Court House and march to camp near Brook's Station about 4 p.m. A wrong turn adds 2 miles to the march. They staid here until December 3 rd . Sergeant Henry W. Washburn, Co. D, promoted Second-Lieutenant.

Camp at Brooks Station, November 23 rd - December 3 rd

Nov. 27 th - Thanksgiving Day. They ask, "For what ?"

Nov. 28 th - Captain Henry Whitcomb, Co. F, wounded at 2nd Bull Run, is discharged.

Nov. 29 th - Sutler arrives in camp, the first they have seen of him since October. First-Lieutenant Abel H. Pope, Company F, is promoted Captain. Pope was in the hospital at the time recovering from wounds received at Antietam. He never returned to the field and died shortly after the war ended. Second-Lieutenant Thomas J. Little is promoted First-Lieutenant. Sergeant Charles W. Whitcomb, Co. I, promoted Second-Lieutenant.

Dec. 1 st - Assistant Surgeon William W. Claflin is discharged.

Dec. 3 rd - They move their camp 1/2 mile in the direction of Falmouth, Va.

Move Camp 1/2 Mile Closer to Falmouth, December 3 rd - 9 th

Dec. 4 th - The boys start to build log huts in hopes of going into winter quarters. A large supply of clothing & shoes arrives in camp. The regiment numbers about 300 men.

Dec. 6 th - Boxes from home arrive in camp also one thousand dollars worth of goods collected by the chaplain are distributed among the troops, including drawers, gloves, stockings & handkerchiefs. The boxes were accidentally shipped to Newbern, NC first so many of the contents were spoiled by the time they arrived.

March to Fredericksburg, December 9 th - 10 th

Dec. 9 th - Break camp at 8 a.m. and march 3 miles across Potomac Creek.

Dec. 10 th - March 3 - 4 miles to a point near the Fitzhugh place, not far from where they were the 17 th of May. Sixty rounds of ammunition are handed out to each man.

Battle of Fredericksburg, December 11 th - 15 th

Dec. 11 th - Roused up at 3 a.m. At 4 a.m. following breakfast they march to the Rappahannock River expecting to cross, but the pontoon bridge wasn't completed. They bivouac in a woods nearby. Heavy cannonading heard up river so some of the boys go check it out. The Union artillery on Stafford Heights is bombarding the town of Fredericksburg.

Dec. 12 th - The '13th Mass' crosses the pontoon bridge & marched along the river bank in an easterly direction for about 1/2 mile. Gen. Gibbon asks Col. Leonard to deploy the whole regiment (300 men) as skirmishers. On their right was a Vermont regiment, to their left a Pennsylvania regiment. These 3 regiments were the skirmish line of the "Left Grand Division." They reached the Bowling Green road at night and remained there.

Dec. 13 th - They advance from the road at about 9 a.m. as skirmishers. When the artillery start dueling they are caught between two fires and ordered to lie down, protecting Hall's Maine battery, firing shells into the enemy from a slight elevation to their rear. The shells clear the prostrate soldiers by only about 1 foot. A protest is made to Capt. Hall to raise his guns. One of the boys is indeed struck by a shell fragment from Hall's battery. George Bigelow of Company C dies a few days later. At about One o'clock a general advance of Gibbon's Division is ordered. They advanced as skirmishers with their division until the firing became too thick for them to be of any use, (they are out of ammunition) so they laid down to let the division pass over them. They are withdrawn to the Bernard mansion (Mannsfield) to replenish ammunition. Losses were 4 men killed, including Bigelow, one officer and 12 men wounded.

Sunday, Dec. 14 th - At about 2 A.M. they are sent to the left to support Gen'l. Doubleday's division. They extinguish an approaching grass fire during the day to prevent some unexploded shells lying about the field from going off.

Dec. 15 th - The 11th Pa. & '13th Mass' provide 250 men for picket duty.

Dec. 16 th - At 2 a.m. they are notified by a cavalryman that the rest of the army had abandoned Fredericksburg and re-crossed the Rappahannock River. They had to pass within a few rods of the enemy on the 2 mile journey to the bridge without being noticed. After they crossed, the bridge was immediately ordered to be taken up by Gen'l. Franklin. The regt. marched 2- 3 miles and bivouacked with the brigade.

Read more about the '13th Mass' at the Battle of Fredericksburg.

Winter Camp, December 19 th - End of Year

Dec. 19 th - They march 12 miles to Fletcher's Chapel where they make winter camp.

Dec. 29th - Captain Eben W. Fiske, Co. G, is discharged.

Dec. 30 th - General John C. Robinson takes command of the division. Brigade Commander, General Nelson Taylor resigns shortly after. First-Lieutenant William H. Cary, originally of Company D, is promoted Captain, Company G. Second-Lieutenant O.C. Livermore is promoted First-Lieutenant, assigned to Company C. First-Sergeant Samuel C. Whitney, Company G, promoted Second-Lieutenant.

December 31 st - Private George Gates, of Company K, after participating in General John Pope's Summer campaign, took sick while on the march through Maryland in September, 1862. He accordingly stopped at a Hospital in Frederick, MD to recuperate. He closed out his diary for the year with the following entry for December 31 st :

"Was a dull cloudy day. We were mustered for pay. I saw one of my Co. today that I had heard was dead. Warren W. Williams. He had got his discharge and was agoing home. I went to meeting in the evening. Thus ends one of the most eventful years of my life. This has been a year that will be read and talked about for hundred of years hence."


Photo, Print, Drawing Head Quarters of Gen. G.L. Hartsuff

The Library of Congress does not own rights to material in its collections. Therefore, it does not license or charge permission fees for use of such material and cannot grant or deny permission to publish or otherwise distribute the material.

Ultimately, it is the researcher's obligation to assess copyright or other use restrictions and obtain permission from third parties when necessary before publishing or otherwise distributing materials found in the Library's collections.

For information about reproducing, publishing, and citing material from this collection, as well as access to the original items, see: Civil War Photographs (Anthony-Taylor-Rand-Ordway-Eaton Collection and Selected Civil War Photographs) - Rights and Restrictions Information

  • Avis sur les droits: Voir la page d'informations sur les droits et restrictions
  • Numéro de reproduction: LC-DIG-ppmsca-33009 (digital file from original item) LC-DIG-ppmsc-03301 (digital file from original item, showing full mount) LC-USZ62-124304 (b&w film copy neg.)
  • Numéro de téléphone: LOT 4170, no. 35 [P&P]
  • Avis d'accès: ---

Obtention de copies

Si une image s'affiche, vous pouvez la télécharger vous-même. (Certaines images ne s'affichent que sous forme de vignettes en dehors de la Bibliothèque du Congrès pour des raisons de droits, mais vous avez accès à des images de plus grande taille sur place.)

Alternativement, vous pouvez acheter des copies de différents types via les services de duplication de la Bibliothèque du Congrès.

  1. Si une image numérique s'affiche : Les qualités de l'image numérique dépendent en partie du fait qu'elle a été réalisée à partir de l'original ou d'un intermédiaire tel qu'un négatif de copie ou un transparent. Si le champ Numéro de reproduction ci-dessus comprend un numéro de reproduction commençant par LC-DIG. puis il y a une image numérique qui a été faite directement à partir de l'original et qui est d'une résolution suffisante pour la plupart des fins de publication.
  2. Si des informations sont répertoriées dans le champ Numéro de reproduction ci-dessus : Vous pouvez utiliser le numéro de reproduction pour acheter une copie auprès de Duplication Services. Il sera fait à partir de la source indiquée entre parenthèses après le numéro.

Si seules les sources en noir et blanc ("b&w") sont répertoriées et que vous désirez une copie montrant la couleur ou la teinte (en supposant que l'original en ait une), vous pouvez généralement acheter une copie de qualité de l'original en couleur en citant le numéro d'appel indiqué ci-dessus et y compris la notice du catalogue (« À propos de cet article ») avec votre demande.

Les listes de prix, les coordonnées et les formulaires de commande sont disponibles sur le site Web de Duplication Services.

Accès aux originaux

Veuillez suivre les étapes suivantes pour déterminer si vous devez remplir un bordereau d'appel dans la salle de lecture des estampes et photographies pour voir le ou les éléments originaux. Dans certains cas, un substitut (image de substitution) est disponible, souvent sous la forme d'une image numérique, d'une copie imprimée ou d'un microfilm.

L'article est-il numérisé ? (Une image miniature (petite) sera visible sur la gauche.)

  • Oui, l'article est numérisé. Veuillez utiliser l'image numérique de préférence à demander l'original. Toutes les images peuvent être visualisées en grand format lorsque vous vous trouvez dans n'importe quelle salle de lecture de la Bibliothèque du Congrès. Dans certains cas, seules les images miniatures (petites) sont disponibles lorsque vous êtes en dehors de la Bibliothèque du Congrès, car l'élément est soumis à des droits limités ou n'a pas été évalué pour les restrictions de droits.
    Par mesure de conservation, nous ne servons généralement pas un article original lorsqu'une image numérique est disponible. Si vous avez une raison impérieuse de voir l'original, consultez un bibliothécaire de référence. (Parfois, l'original est tout simplement trop fragile pour être utilisé. Par exemple, les négatifs photographiques sur verre et sur pellicule sont particulièrement susceptibles d'être endommagés. Ils sont également plus faciles à voir en ligne lorsqu'ils sont présentés comme des images positives.)
  • Non, l'article n'est pas numérisé. Veuillez aller au #2.

Les champs Access Advisory ou Call Number ci-dessus indiquent-ils qu'un substitut non numérique existe, tel que des microfilms ou des copies ?

  • Oui, un autre substitut existe. Le personnel de référence peut vous diriger vers cette mère porteuse.
  • Non, une autre mère porteuse n'existe pas. Veuillez aller à #3.

Pour contacter le personnel de référence dans la salle de lecture des estampes et photographies, veuillez utiliser notre service Ask A Librarian ou appelez la salle de lecture entre 8h30 et 17h00 au 202-707-6394, et appuyez sur 3.


First Army Corps

U.S.A.
First Army Corps,
Hartsuff's Brigade, Rickett's Division.

Brig Gen George L. Hartsuff, Commanding.
Organization.
11th Pennsylvania, 83rd New York,
12th and 13th Massachusetts Infantry.
(September 17, 1862.)
Hartsuff's Brigade, advancing from the Poffenberger woods early on the 17th, passed through the northern part of the East Woods and over the open ground west of them, and went into action on a line running northwest and southwest through this point. Early in the movement Gen. Hartsuff was wounded and the command devolved upon Col. Richard Coulter, 11th Pennsylvania Infantry. The left center of the 11th Pennsylvania was at this point with the 12th Massachusetts on its right. On the immediate left of the 11th was the 13th Massachusetts and on its left was the 83rd New York. In this position, supported by two regiments of Christian's Brigade, it maintained a sanguinary contest in which it lost half its numbers, but was compelled to withdraw being relieved by the advance of Crawford's Brigade, Twelfth Corps. The Brigade carried into action about 1,200 men of whom 82 were killed and 497 wounded. The 12th Massachusetts lost 224 out of 334 engaged.

Erected by Antietam Battlefield Board. (Numéro de marqueur 10.)

Thèmes et séries. This historical

marker is listed in this topic list: War, US Civil. In addition, it is included in the Antietam Campaign War Department Markers series list. A significant historical year for this entry is 1862.

Emplacement. 39° 28.869′ N, 77° 44.652′ W. Marker is near Sharpsburg, Maryland, in Washington County. Marker is on Cornfield Avenue, on the right when traveling west. Located between stops three and four of the driving tour of Antietam Battlefield. Touchez pour la carte. Marker is in this post office area: Sharpsburg MD 21782, United States of America. Touchez pour les directions.

Autres marqueurs à proximité. At least 8 other markers are within walking distance of this marker. A different marker also named First Army Corps (a few steps from this marker) Jackson's Command (a few steps from this marker) Battery B (a few steps from this marker) Ricketts' Division, First Army Corps (a few steps from this marker) U.S. Artillery (a few steps from this marker) a different marker also named Jackson's Command (within shouting distance of this marker) 90th Pennsylvania (within shouting distance of this marker) First New Jersey Brigade (within shouting distance of this marker). Touch for a list and map of all markers in Sharpsburg.

Regarde aussi . . .
1. Antietam Battlefield. National Park Service site. (Submitted on February 24, 2008, by Craig Swain of Leesburg, Virginia.)

2. 3rd Brigade, 2nd Division, I Corps. As noted in the text, Hartsuff was succeeded on the field by Col. Coulter. (Submitted on February 24, 2008, by Craig Swain of Leesburg, Virginia.)

3. George Lucal Hartsuff. George Lucas Hartsuff (May 28, 1830 – May 16, 1874) was an American soldier, born at Tyre, New York. He graduated at West Point in 1852, graduating 19th out of 43 in his class. (Submitted on October 22, 2015, by Brian Scott of Anderson, South Carolina.)


Photo, Print, Drawing Major General G. L. Hartsuff and staff

The Library of Congress does not own rights to material in its collections. Therefore, it does not license or charge permission fees for use of such material and cannot grant or deny permission to publish or otherwise distribute the material.

Ultimately, it is the researcher's obligation to assess copyright or other use restrictions and obtain permission from third parties when necessary before publishing or otherwise distributing materials found in the Library's collections.

For information about reproducing, publishing, and citing material from this collection, as well as access to the original items, see: Civil War Photographs (Anthony-Taylor-Rand-Ordway-Eaton Collection and Selected Civil War Photographs) - Rights and Restrictions Information

  • Avis sur les droits: No known restrictions on publication.
  • Numéro de reproduction: LC-DIG-ppmsca-34101 (digital file from original item)
  • Numéro de téléphone: LOT 4186-H, no. 10 [P&P]
  • Avis d'accès: ---

Obtention de copies

Si une image s'affiche, vous pouvez la télécharger vous-même. (Certaines images ne s'affichent que sous forme de vignettes en dehors de la Bibliothèque du Congrès pour des raisons de droits, mais vous avez accès à des images de plus grande taille sur place.)

Alternativement, vous pouvez acheter des copies de différents types via les services de duplication de la Bibliothèque du Congrès.

  1. Si une image numérique s'affiche : Les qualités de l'image numérique dépendent en partie du fait qu'elle a été réalisée à partir de l'original ou d'un intermédiaire tel qu'un négatif de copie ou un transparent. Si le champ Numéro de reproduction ci-dessus comprend un numéro de reproduction commençant par LC-DIG. puis il y a une image numérique qui a été faite directement à partir de l'original et qui est d'une résolution suffisante pour la plupart des fins de publication.
  2. Si des informations sont répertoriées dans le champ Numéro de reproduction ci-dessus : Vous pouvez utiliser le numéro de reproduction pour acheter une copie auprès de Duplication Services. Il sera fait à partir de la source indiquée entre parenthèses après le numéro.

Si seules les sources en noir et blanc ("b&w") sont répertoriées et que vous désirez une copie montrant la couleur ou la teinte (en supposant que l'original en ait une), vous pouvez généralement acheter une copie de qualité de l'original en couleur en citant le numéro d'appel indiqué ci-dessus et y compris la notice du catalogue (« À propos de cet article ») avec votre demande.

Les listes de prix, les coordonnées et les formulaires de commande sont disponibles sur le site Web de Duplication Services.

Accès aux originaux

Veuillez suivre les étapes suivantes pour déterminer si vous devez remplir un bordereau d'appel dans la salle de lecture des estampes et photographies pour voir le ou les éléments originaux. Dans certains cas, un substitut (image de substitution) est disponible, souvent sous la forme d'une image numérique, d'une copie imprimée ou d'un microfilm.

L'article est-il numérisé ? (Une image miniature (petite) sera visible sur la gauche.)

  • Oui, l'article est numérisé. Veuillez utiliser l'image numérique de préférence à demander l'original. Toutes les images peuvent être visualisées en grand format lorsque vous vous trouvez dans n'importe quelle salle de lecture de la Bibliothèque du Congrès. Dans certains cas, seules les images miniatures (petites) sont disponibles lorsque vous êtes en dehors de la Bibliothèque du Congrès, car l'élément est soumis à des droits limités ou n'a pas été évalué pour les restrictions de droits.
    Par mesure de conservation, nous ne servons généralement pas un article original lorsqu'une image numérique est disponible. Si vous avez une raison impérieuse de voir l'original, consultez un bibliothécaire de référence. (Parfois, l'original est tout simplement trop fragile pour être utilisé. Par exemple, les négatifs photographiques sur verre et sur pellicule sont particulièrement susceptibles d'être endommagés. Ils sont également plus faciles à voir en ligne lorsqu'ils sont présentés comme des images positives.)
  • Non, l'article n'est pas numérisé. Veuillez aller au #2.

Les champs Access Advisory ou Call Number ci-dessus indiquent-ils qu'un substitut non numérique existe, tel que des microfilms ou des copies ?

  • Oui, un autre substitut existe. Le personnel de référence peut vous diriger vers cette mère porteuse.
  • Non, une autre mère porteuse n'existe pas. Veuillez aller à #3.

Pour contacter le personnel de référence dans la salle de lecture des estampes et photographies, veuillez utiliser notre service Ask A Librarian ou appelez la salle de lecture entre 8h30 et 17h00 au 202-707-6394, et appuyez sur 3.


Brigadier General George Lucas Hartsuff of Regular Army Infantry Regiment and U.S

Titre: Brigadier General George Lucas Hartsuff of Regular Army Infantry Regiment and U.S. Volunteers Infantry Regiment in uniform / From photographic negative by Brady.

Creator(s): Brady, Mathew B., approximately 1823-1896, photographer

Date Created/Published: New York : E. & H.T. Anthony, 501 Broadway, [between 1861 and 1865]

Moyen: 1 photograph : albumen print on card mount mount 101 x 61 mm (carte de visite format)

Sommaire: Photograph shows identified soldier, who was wounded at Antietam, Maryland.

Reproduction Number: LC-DIG-ppmsca-71724 (digital file from original, front) LC-DIG-ppmsca-71725 (digital file from original, back)

Rights Advisory: No known restrictions on publication.

Call Number: LOT 15158-1, no. 130 [P&P]

Dépôt: Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 USA hdl.loc.gov/loc.pnp/pp.print

Title devised by Library staff.

Notation on recto: "Hartsuff."

Printed on verso: "From photographic negative by Brady."

Deposit Tom Liljenquist 2020 (D076)

Purchased from: Excelsior Brigade, Inc., Alexandria, Virginia, April 2020.

Forms part of: Liljenquist Family Collection of Civil War Photographs (Library of Congress).

Note – This image has been digitally adjusted for one or more of the following:


Battle Of Antietam: Midday

(Sunken Road aka Bloody Lane)

Under fire from sharpshooters and artillery, the first of French’s brigades crested a little rise less than 100 yards below them in a sunken farm road were three Confederate brigades of Maj. Gen. Daniel Harvey Hill’s division. A sheet of flame erupted from the sunken road and the crest of the ridge was covered with a blue blanket of dead or wounded Union soldiers. The brigade fell back another took its place, with the same result. Brigadier General Nathan Kimball was then ordered forward with his brigade of four regiments. These men, many of them veterans of the Shenandoah Valley and the Virginia Peninsula campaigns, did not fall back. Lying on the downside of the slope and rolling onto their sides to reload, they poured fire into the ranks of the Confederates below, who responded in kind. Blood turned the dirt in the road to mud, giving the sunken road the sobriquet Bloody Lane. Sumner declared that Kimball’s brigade had held "like the Rock of Gibraltar" after two other Union brigades had fled. The unit thereafter was known as the Gibraltar Brigade.

Union major general Israel B. Richardson arrived on the left of Kimball’s brigade. Leading the way was the New York Irish Brigade, led by Waterford, Ireland&ndashborn Brig. Gen. Thomas Francis Meagher. The Irishmen were engaged by Brig. Gen. Ambrose Wright’s brigade of Maj. Gen. Richard H. "Fighting Dick" Anderson’s division, which had been sent to reinforce Hill. Wright and Meagher’s men fought at a distance of 30&ndash50 paces from each other. Anderson himself was wounded soon after arriving on the field and, except for Wright’s brigade, his 3,000&ndash4,000 men provided little help to Hill, whose men were finally pushed out by weight of numbers.


The crazy tactic Finland used to root out and kill Soviet snipers

Posted On April 21, 2021 09:37:00

Not every infantry troop can be an expert in hunting snipers. For the Finns fighting off the Soviet Union during the 1939-1940 Winter War and it’s later version, the Continuation War, it could be even more difficult. They were given little training, little in the way of weapons, and pretty much little in the way of anything.

Since the attack from the USSR came so suddenly and the need for reserves so great in the Karelian Peninsula, many Finnish troops just picked up their personal weapons and whatever cold weather gear they had laying around and went off to kill some Russians.

For the most part, it worked. It worked much better than anyone would expect it to, anyway. The Finns were one of the most adaptive fighting forces anyone could have ever wanted fighting off a massive communist invasion.

When they couldn’t kill tanks with their home-bought rifles, they used Molotov Cocktails, which did the trick just fine. When they couldn’t match the Soviets in a pitched battle, they just used snipers to kill as many as they could (which was a lot).

A Finnish soldier with a Molotov cocktail in the 1939–40 Winter War

When the Soviets brought out their own snipers, the Finns adapted to overcome that too.

There’s no doubt that there were many places in World War II and the surrounding wars where the fighting was harsh and bitter. They fought two wars in the time spanning World War II, the Winter War, from 1939-1940 and the Continuation War, which started when the Germans launched Operation Barbarossa, invading the Soviet Union.

It’s not cool to be an ally with Hitler’s Germany, but when your only enemy is the Soviet Union and you really want revenge on the communists, it’s the only ally around.

The USSR fighting Finland wasn’t the bloodiest, but the pure hatred was there. Finns definitely tried to get into the heads of Russian soldiers by taking their frozen corpses and putting them on display to scare the incoming enemy. They used a similar tactic to take out Russian snipers.

The Marcks Plan was the original German plan of attack for Operation Barbarossa, as depicted in a US Government study (March 1955).

A sniper is a difficult enemy to root out and kill. The whole purpose of a snipers is to move unseen and kill from a distance without being caught. Think about your average individual, pinned down by sniper fire. Will they know to look for the muzzle flash? Will they know to find disturbed snow or vegetation? Would they be able to estimate distance using the crack of the weapon?

Probablement pas. Neither did a lot of the hastily trained Finns who were daring and brave, but new to infantry combat. This is where their ingenuity served them well once more. Instead of using a dead Soviet body, the Finns would construct a mannequin to attract the sniper’s bullet. That’s nothing new, soldiers had been doing that for decades.

What is new is the practice of getting a general location of the sniper’s position and then firing a Lahti-39 20mm anti-tank rifle into the vicinity. That’s the solution the Finnish soldiers came up with.

Lahti L-39 20mm rifle pressed into service as an anti-aircraft gun to counter Soviet attack aircraft. Photo via imgur

The Finns couldn’t penetrate the armor of the Soviet T-34 tanks, but it was useful in lighting up a bunker, clearing tanks of pesky soldiers before dropping a Molotov Cocktail in them, and for taking down aircraft. If the 20mm Lahti can take down an aircraft and lesser tanks, imagine what it can do to a sniper, no matter how well it’s hidden.

Finland may not have won the the Winter War or the Continuation War, but the Soviet Union paid a heavy price for taking what little of Finland it captured.

Des articles

West Point Officers in the Civil War – Class of 1852

For Federal officers indicated rank is as U.S. Volunteers unless shown as “USA,” which indicates rank in the Regular U.S. Army.

George Burgwyn Anderson 10 Brigadier General Mortally wounded at Antietam 1862 monument at Antietam.
Arthur P. Bagby 36 Brigadier General
Richard V. Bonneau 42 Majeur
Thomas Lincoln Casey 1 Major USA Corps of Engineers
George Blake Cosby 17 Brigadier General
George Crook 38 Major General
Matthew L. Davis 21 Colonel Died of disease Apr. 1862 (never joined regiment)
Henry De Veuve 12 Capitaine Engineers
Henry Douglass 31 Captain USA
Andrew W. Evans 26 Colonel
Hugh Brady Fleming 29 Captain USA
John Horace Forney 22 Major General
George Lucas Hartsuff 19 Major General
Milo Smith Hascall 14 Brigadier General
John Parker Hawkins 40 Brigadier General
John C. Ives 5 Colonel
August Vakentine Kautz 35 Brigadier General
Lyman M. Kellogg 37 Captain USA
Alexander McDowell McCook 30 Major General
George H. Mendell 3 Major USA Cors of Engineers
John Mullan 15 Captain USA
William Myers 32 Colonel
John D. O’Connell 27 Captain USA
Edwin D. Phillips 41 Captain USA Died on disease New Orleans, La., Nov. 1862
Marshall T. Polk 23 lieutenant colonel
Charles H. Rundell 25 inconnu Died in Peru during the Civil War
Henry Warner Slocum 7 Major General
David Sloan Stanley 9 Major General
Philip Stockton 33 Colonel
Peter T. Swaine 24 Colonel
Robert B. Thomas 18 Brigadier General* *rank in Florida militia
John W. Todd 6 Captain USA Ordnance staff
James Van Vost 8 Major USA
George A. Williams 34 Captain USA
Lawrence A. Williams 36 Major USA Dismissed March 1863
Charles Robert Woods 20 Brigadier General

Cadets who did not serve in the Civil War

Newton F. Alexander 2 Second Lieutenant Died on duty, Biloxi, Miss. 1858
Jerome N. Bonaparte 11 Resigned 1854. Grand-nephew of Emperor Napoleon I
Hezekiah Garber 43 Second Lieutenant Died on duty, Ft. Vancouver, Wash., 1859
Sylvester Mowry 16 Resigned 1858
John Nugen 28 Second Lieutenant Died on duty Ft. Steilacoom, Wash., 1857
George W. Rose 4 Resigned 1856
James Watts Robinson 13 Sutler at Ft. Jefferson, Dry Tortugas during the war

Alphabetical Index of West Point Officers in the Civil War
A • B • C • DE • FG • H • IJKL • M • NOP • QR • S • TUV • W


High-resolution images are available to schools and libraries via subscription to American History, 1493-1943. Check to see if your school or library already has a subscription. Or click here for more information. You may also order a pdf of the image from us here.

Gilder Lehrman Collection #: GLC05111.02.0457 Author/Creator: Brady, Mathew B. (ca. 1823-1896) Place Written: s.l. Type: Photograph Date: Pagination: 1 carte de visite

A high-resolution version of this object is available for registered users. LOG IN

Gilder Lehrman Collection #: GLC05111.02.0457 Author/Creator: Brady, Mathew B. (ca. 1823-1896) Place Written: s.l. Type: Photograph Date: Pagination: 1 carte de visite

Graphite inscription on recto "Maj. Gen. GL Hartsuff." Imprint on recto "Brady New York." Graphite inscription on verso "Major-General G.L. Hartsuff-" "Lossing p 462" "Hartsuff." Photographers imprint on verso: "Brady's National Photographic Portrait Galleries, Broadway & Tenth Street, New York, & No 352 Pennsylvania Av. Washington D.C."

Copyright Notice The copyright law of the United States (title 17, United States Code) governs the making of photocopies or other reproductions of copyrighted material. Under certain conditions specified in the law, libraries and archives are authorized to furnish a photocopy or other reproduction. One of these specific conditions is that the photocopy or reproduction is not to be “used for any purpose other than private study, scholarship, or research.” If a user makes a request for, or later uses, a photocopy or reproduction for purposes in excess of “fair use,” that user may be liable for copyright infringement. This institution reserves the right to refuse to accept a copying order if, in its judgment, fulfillment of the order would involve violation of copyright law.

(646) 366-9666

Headquarters: 49 W. 45th Street 2nd Floor New York, NY 10036

Our Collection: 170 Central Park West New York, NY 10024 Located on the lower level of the New-York Historical Society


Voir la vidéo: Carrie Fisher Roasts George Lucas at AFI Life Achievement Award (Janvier 2022).